Skip to content

Le Soir Echos Week-end : Pas de sursis au despotisme

12 mars 2011

Voici un extrait d’une interview avec Le Soir Echos du week-end dernier.

La manifestation de dimanche dernier était beaucoup plus organisée que les précédentes. Pensez-vous que le Mouvement du 20 février serait en train de gagner en puissance ?

Oui, même si l’évolution ne se fait jamais en droite ligne. C’est la courbe «J» de l’apprentissage. Avant d’entamer la hausse exponentielle, il y a d’abord une baisse pendant la période d’investissement. Je crois que l’investissement passe par le fait que les gens commencent à mieux se connaître et à croire en leur potentiel, à mieux communiquer, à s’équiper et à s’exercer à l’espace public. Ils découvrent leurs divergences et confrontent leurs égos. Pour l’instant, chacun y va de sa propre rengaine mais j’ai bon espoir. C’est un mouvement profond et durable, qui gagnera en maturité et en cohérence.

Le gouvernement critique le manque de clarté dans les revendications des militants. Est-ce légitime ?

Il est parfaitement normal que le pouvoir essaie de déconsidérer le mouvement en le traitant d’infantile. Il se trouve que la fissure est surtout visible au sein de l’entourage du pouvoir et du gouvernement, où de nombreux acteurs reconnaissent le caractère impératif de la révision de l’architecture constitutionnelle. Dans le camp de ceux qui prônent un régime absolutiste et celui des partisans de la démocratie, il y a, comme en tout mouvement social ou historique, des nuances, des appréciations différentes de la conjoncture et des objectifs différenciés. J’ai l’impression que les vrais tenants de la réforme sont en train de mûrir pour un projet d’Etat démocratique et laïc.

Vous pouvez lire la suite de l’interview sur ce lien.

 

Publicités
One Comment leave one →
  1. 13 mars 2011 07:14

    L’analyse est bonne, l’état des lieux nuancé. Tout cela me convient. Reste la mise à l’épreuve de cette future « justice indépendante » que l’on nous promet: ira-t-elle jusqu’à interpeller, au nom de tout un peuple partie civile, tous ceux (sans aucune exception) des années de plomb à nos jours, qui se sont enrichis illégalement. Et dont la saisie des biens mal acquis nous permettrait de faire front à n’importe quel choc… pétrolier!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :